Présentation

Le Centre d’études féminines et d’études de genre de l’université Paris 8 Vincennes Saint-Denis a été créé en 1974 au Centre expérimental de Vincennes, ancêtre de l’université Paris 8 Vincennes à Saint-Denis, par Hélène Cixous, alors professeure de littérature anglaise et l’une des fondatrices de Vincennes. Contemporain des tout premiers programmes universitaires consacrés aux women’s studies qui virent le jour aux États-Unis au début des années mille neuf cent soixante-dix, ainsi que de plusieurs groupes de recherche en études féministes formés à la même époque dans diverses universités françaises, le "Centre de recherches en Etudes féminines" de Paris 8 est ainsi l’un des plus anciens centres de recherches consacré à ces questions en Europe. Il est longtemps resté l’un des rares à délivrer un doctorat dans ce domaine en France.

En 2006, le Centre a changé d’appellation. Désormais "Centre d’études féminines et d’études de genre", il a aussi changé de nature institutionnelle en 2009, puis encore en 2015.

Longtemps équipe d’accueil universitaire de Paris 8 pour le “doctorat en études féminines", le Centre a cessé de jouer ce rôle en 2009 avec la dispersion de ses membres dans diverses équipes d’université ou UMR (Unités Mixtes de Recherche CNRS/Universités).

Entre 2009 et 2015, l’appellation "Centre d’études féminines et d’études de genre" (CEFEG) a alors été utilisée pour désigner deux réalités distinctes sur le plan des missions : composante départementale de l’université rattachée à l’UFR Textes et Sociétés, le CEFEG est devenu à ce titre le lieu de gestion du master interdisciplinaire en études de genre, lui-même créé en 2005. Mais parce qu’il est aussi demeuré, pendant cette période, le principal lieu d’encadrement pédagogique, d’animation scientifique et de formation des doctorant-e-s travaillant en études de genre au sein de diverses équipes accréditées, le CEFEG a également continué à fonctionner comme un Centre de formation doctorale au sein de l’université. De 2009 à 2015, il a donc supervisé la délivrance de deux diplômes : le master en études de genre, et le doctorat en études féminines, devenu doctorat en études de genre en 2011. Il est resté le seul lieu universitaire en France à proposer deux diplômes accrédités nationalement dans ce domaine.

À l’initiative de l’Institut des Sciences Humaines et Sociales (CNRS) et sur proposition du Conseil de la Recherche de l’université Paris 8, une UMR interdisciplinaire en études de genre et de sexualité, le LEGS (Laboratoire d’études de genre et de sexualité), a été créée en 2014, sous la triple tutelle du CNRS, de Paris 8 Vincennes à Saint-Denis et de Paris Ouest Nanterre La Défense. Avec l’entrée en fonction du LEGS en 2015, l’appellation "CEFEG" a de nouveau changé de sens. Le CEFEG désigne désormais la réunion de trois entités :

  • Le nouveau département d’études de genre qui gère le master en études de genre de Paris 8, tout en continuant à proposer une animation scientifique et à dispenser des conseils pédagogiques en direction des doctorant-e-s en études de genre de l’université dont les directeur-e-s de recherche ne sont pas membres du LEGS.
  • Les universitaires et chercheur-e-s CNRS du LEGS (UMR 8238) qui sont rattachés statutairement à l’université Paris 8.
  • Le réseau des enseignant-e-s- chercheur-e-s en études de genre qui, en vertu de leur participation à l’encadrement et à l’enseignement en études de genre dispensé à Paris 8 (dernière année de licence, master et doctorat), revendiquent leur appartenance à cette communauté de recherche.

À l’heure actuelle, le CEFEG comprend plus d’une quarantaine d’enseignant-e-s chercheur-e-s.

Le département d’études de genre regroupe 6 enseignant-e-s.

L’équipe de LEGS comprend 20 membres statutaires, 9 membres non permanents (docteur-e-s et post-doctorant-e-s) et environ 35 doctorant-e-s.